Cet article est dans les rubriques : OMI, OMI 2011

Huawei – « Changer les règles du jeu, pour réduire son empreinte environnementale et créer de la valeur client »
// 14 mai 2013 // 0

huawei1D’après les propos recueillis par Matthieu de Broca et Véronique Chance-Fournier auprès de Monsieur François Quentin,  Président Huawei France

 

Société chinoise d’étude et de fabrication d’équipements de télécoms créée en 1988, Huawei est devenu l’un des premiers fournisseurs mondiaux de réseaux de nouvelle génération pour les opérateurs télécoms. Après avoir gagné ses galons sur le terrain économique, Huawei se positionne sur le terrain de l’innovation et de l’environnement.

 

Une société et des ambitions hors normes. Huawei fournit l’ensemble des équipements des réseaux fixes et mobiles, les terminaux, les produits et les services liés au « cloud computing ». Inexistant en Europe en 2002, encore peu connu en France, Huawei fournit pourtant plus de 45 des 50 principaux opérateurs dans le monde, génère 66% de son activité hors Chine et possède plusieurs centres de R&D en Europe et aux Etats Unis. Et avec une présence dans 140 pays, ce géant de l’industrie est paradoxalement entièrement détenu par ses employés sur le modèle d’une super coopérative.

 

Mot d’ordre : réduire la consommation électrique ! Les standards de télécommunication mobile évoluent souvent. Et les très nombreuses stations de transmissions qui constituent le maillage de nos réseaux de télécommunications (20,000 en France et 500,000 en Chine) doivent s’adapter et suivre le rythme des usages. Résultat : la facture énergétique est géante pour les opérateurs et le bilan CO2 déjà très lourd augmente rapidement.

 

Lors de l’arrivée de la 3G en Chine, Huawei a décidé de revoir en profondeur le modèle de conception de ses systèmes électroniques pour proposer des produits moins énergivores. Huawei a innové en cassant son modèle traditionnel de conception basé sur un équipement dédié par standard télécom (2G/3G etc…). Huawei a choisi une voie radicalement différente en mutualisant au maximum sur une station standard tous les composants communs aux différentes stations  et en permettant aux exploitants de programmer leur réseau grâce à des applicatifs en fonction de leurs besoins. Si la première méthode permet des économies d’échelle, une maintenance facilitée et la réutilisation des équipements existants, la mutualisation permet une baisse de consommation énergétique majeure. Ainsi,  en intégrant la contrainte énergétique au cœur de la conception de ses équipements, et non plus comme une optimisation, Huawei s’est doté d’atouts concurrentiels essentiels pour ses clients opérateurs.

 

Innover pour faire moins. L’optimisation s’est faite sur l’ensemble du processus de conception et non plus sur le niveau d’équipement additionnel. Toutes les règles et les processus de conception des produits ont été revues et l’objectif fixé aux directions R&D et marketing produit a été de privilégier la recherche de création de valeur pour les clients opérateurs (flexibilité, facilité d’installation, performance radio électrique,  consommation électrique etc…) au détriment des seules qualités technologiques. Pour réussir son pari commercial et technologique, Huawei s’est fixé des objectifs très ambitieux de gains (50% au niveau de la fonction, 30% au niveau de la station, gain immédiat), pour pouvoir justifier auprès des opérateurs les remplacements d’équipement existants. Cette approche dénommée « single RAN (pour « Radio Access Node ») a généré une baisse mesurée sur des réseaux français de 30% de la consommation électrique par rapport aux consommations existantes et une diminution forte des temps d’installation et de réglage.

 

Le virage pris par Huawei est l’illustration d’un changement de paradigme pour la société : l’environnement est  désormais intégré au cœur de la stratégie de l’entreprise et dans ses processus : tous les produits sont conçus comme le SINGLE RAN pour consommer moins. Les choix technologiques et d’architecture sont faits en fonction de ce critère.

 

Des opportunités de réplication. La contrainte de réduction des consommations énergétiques émerge aujourd’hui comme l’un des défis que doivent surmonter les industriels dans ce domaine. Les nouvelles méthodes de conception mises en place par Huawei, qui intègre un jeu de contraintes énergétiques dans l’ADN de conception de tous ses produits, vont maintenant s’appliquer au service de télécommunication 4G, au « Cloud Computing » et à d’autres domaines des télécommunications pour lesquels la société se place en pointe en tirant avantage de l’expérience acquise.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Copyright © 2012 BearingPoint. Tous droits réservés.