Cet article est dans les rubriques : OMI, OMI 2011

Outremer – « Des amarres solides… ou comment s’appuyer sur des expertises extérieures pour être à la pointe de l’innovation et de la technologie »
// 16 mai 2013 // 0

Outremer LogoOutremer Yachting est une PME basée à La Grande Motte qui, depuis 1984, conçoit, fabrique et commercialise des catamarans de grande croisière reconnus pour leur rapidité. Suite au décès de l’architecte et fondateur de l’entreprise, Outremer a connu de sérieuses difficultés qui ont conduit au dépôt de bilan en 2007. L’entreprise a alors été reprise par Grand Large Yachting, entreprise française spécialisée dans la fabrication de bateaux de grande croisière.  En reprenant Outremer, l’objectif de Grand Large était d’élargir sa gamme de produits en proposant des catamarans, segment le plus dynamique de la plaisance.

 

Une stratégie claire pour retrouver performance et compétitivité

Il s’agit de conserver l’ADN de l’entreprise tout en adaptant ses produits à l’évolution des goûts des consommateurs. Dès 2009 un nouveau modèle a été lancé, l’Outremer 49, permettant de décliner de manière contemporaine les valeurs de l’entreprise. Elu « bateau Européen de l’année 2010 », il a remis l’entreprise à flot !

Mais pour exister dans un contexte particulièrement difficile (l’industrie nautique a vu son chiffre d’affaire divisé par 2 entre 2008 et 2010), une PME comme Outremer se devait d’adopter une stratégie résolument offensive, en innovant et en visant l’excellence. L’objectif était de créer le catamaran le plus rapide de sa catégorie, esthétiquement séduisant et capable d’être manœuvré seul sur toutes les mers du globe. Sacré challenge pour une PME de 50 salariés !

Comment concilier performance technique et design émotionnel alors qu’il n’existait aucune équipe design dans l’organisation ? A défaut d’avoir la meilleure expertise en interne, il fallait la chercher à l’extérieur.

 

Un panel insolite d’experts pour un chef d’œuvre technique

Outremer Yachting a donc décidé de créer un écosystème d’innovation composé des meilleurs spécialistes. Pour l’architecture navale, le cabinet VPLP, leader mondial de la conception de multicoques de course et de croisière a été sollicité. Pour la partie design, Patrick le Quément, expert en design automobile et père des non moins fameuses Twingo et Scénic a été retenu. Pour l’efficacité du plan de pont et l’ergonomie des manœuvres, Michel Desjoyeaux, « le Professeur » et marin français le plus titré de l’histoire, est monté sur le projet. Et enfin pour l’architecture intérieure, Franck Darnet du cabinet FDD a lui-même passé une année en bateau pour bien comprendre les contraintes de la vie à bord.

En croisant les regards de ces experts, ce sont toutes les méthodes de travail qui ont évolué. Grâce à Patrick le Quément, l’entreprise a  pu découvrir la démarche utilisée dans l’automobile. Même si les moyens employés sont très différents, le processus de pilotage créatif est désormais similaire.

 

Des effets radicaux à plusieurs niveaux

Tout d’abord, dans la construction du cahier des charges : réflexion en termes de valeur, prise de recul, recherche collective d’inspiration dans des domaines aussi  variés que le monde des animaux marins, l’habitat ou l’automobile. Ce travail a notamment abouti à la définition d’une liste de mots clés qui ont servi de fil conducteur pendant tout le processus de développement.

Pour la modélisation, le cabinet VPLP a pu bénéficier des conseils et recommandations d’un carrossier automobile et un binôme Dessinateur/Designer a vu le jour, comme c’est le cas dans l’automobile.

Ce projet a également permis à Outremer Yachting de percevoir la puissance du Design. D’une notion floue et impalpable, le Design est devenu un sujet à part entière. Un projet a été effectué avec l’école de Design Strate College dont un stagiaire a été accueilli dans l’entreprise. Il a fait apprécier la variété des domaines sur lesquels un Designer peut s’avérer utile.

Au final, grâce à ce nouveau processus d’innovation, un catamaran de 18 mètres baptisé « 5X » a été mis à l’eau en janvier 2012. L’entreprise a gagné son pari : construire un bateau aux vitesses étonnantes, au design émotionnel et facile d’utilisation. Elle a aussi su créer un environnement de travail passionnant où seul compte le plaisir de pouvoir interagir avec des spécialistes d’autres domaines. Le carnet de commandes a augmenté de plus de 48% par rapport à aux deux dernières années, de quoi envisager sereinement les prochaines traversées !

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Copyright © 2012 BearingPoint. Tous droits réservés.