Cet article est dans les rubriques : OMI, OMI 2011

SFR Foundation – La Téléphonie Solidaire
// 16 mai 2013 // 0

logofondationsfr600335_0Lancé dès 2010, le programme de Téléphonie Solidaire imaginé et déployé par SFR et Emmaüs Défi vise à aider les personnes démunies à répondre à leurs besoins en téléphonie, sans que cela ne déséquilibre leur budget.

 

Réduire le poste de coûts que représente la téléphonie

Avec l’aide d’Emmaüs Défi, SFR observe qu’aujourd’hui la téléphonie est un poste de coûts qui pèse lourd sur le budget des foyers à faibles revenus. L’exemple d’une famille de 2 personnes, gagnant 1160€, consacrant 100€ à la téléphonie (10% du budget) et ayant  un reste-à-vivre de 150€ a été un élément déclencheur. Le mobile est en effet devenu un bien essentiel, poste de coûts en croissance constante avec de plus en plus de dettes associées. SFR a ainsi travaillé, très en amont, en étroite collaboration avec Emmaüs Défi, partenaire depuis 2008.

 

L’objectif du programme de Téléphonie Solidaire est de réduire de façon pérenne les dépenses mobiles des foyers démunis afin d’augmenter leur reste-à-vivre sans créer de situation de dépendance vis-à-vis de l’offre. L’idée est donc de ne pas faire une offre de téléphonie à bas prix uniquement, mais d’y associer  un accompagnement pédagogique pour une meilleure consommation de la téléphonie (choix de l’offre, gestion des factures…) et un accompagnement social.

Cette offre est strictement réservée à des personnes en difficulté financière, identifiées par les travailleurs sociaux de la ville de Paris et d’associations spécialisées, qui constituent le premier maillon de la chaîne.  Cette offre est restreinte dans le temps, de 6 à 9 mois, et renouvelable uniquement avec l’accord du travailleur social. Il s’agit d’un coup de pouce temporaire pour permettre le désendettement ou le financement d’un projet et ainsi encourager un regain d’autonomie.

Former et accompagner pour une meilleure consommation téléphonique

L’offre de Téléphonie Solidaire est une offre prépayée à un tarif très préférentiel, recharge vendue à un prix inférieur au prix le plus bas du marché (5€ pour une heure d’appels) mais reste une offre limitée en quantité mensuelle et dans le temps (signature d’un accord avec le bénéficiaire). Les recharges sont achetées exclusivement dans les bric-à-brac Emmaüs Défi et constituent un intérêt à plusieurs niveaux : elles restent accessibles aux publics non bancarisés ou fichés Préventel. Elles ont également un intérêt pédagogique par rapport à la gestion des dépenses téléphoniques. Elles sont faciles à mettre en œuvre, sans engagement vis-à-vis d’un opérateur.

 

L’accompagnement pédagogique repose sur la formation continue pour une meilleure consommation téléphonique et quand cela est nécessaire, sur la   médiation avec l’opérateur des bénéficiaires. Plusieurs guides thématiques ont été réalisés pour aider les personnes démunies à gérer leur budget de téléphonie (consommation chez les adolescents, appels à l’étranger…). De plus, lors de l’achat de recharges, des entretiens permettent à Emmaüs Défi de donner des conseils personnalisés. Plusieurs  collaborateurs SFR via du mécénat de compétences participent activement à cet accompagnement.

 

L’accompagnement social est au cœur du système. Emmaüs Défi travaille en étroite collaboration avec les partenaires sociaux (Assistantes sociales de Paris, SOS familles, Crésus, …) qui identifient les bénéficiaires en fonction de leur situation sociale. Une fiche d’orientation avec l’évaluation est alors envoyée à Emmaüs Défi, qui a en charge la vente des cartes prépayées et des recharges, ainsi que la formation et l’accompagnement des bénéficiaires. La poursuite du programme est soumise au respect de clauses: l’accompagnement social, l’utilisation personnelle des recharges et le rendez-vous de bilan semestriel.

 

Les principaux enseignements 2010 et 2011 montrent l’importance de la pédagogie  et de l’accompagnement sur-mesure (impossibilité d’« industrialiser » une solution) comme levier majeur pour modifier de façon pérenne la capacité des personnes à choisir, gérer et assumer leur abonnement téléphonique. En 2011 la Téléphonie Solidaire concernait près de 1500 bénéficiaires. L’objectif à terme est de trouver le modèle économique qui assurera la pérennité du programme.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Copyright © 2012 BearingPoint. Tous droits réservés.