Cet article est dans les rubriques : OMI, OMI 2011

Tarkett – « Tarkett lance ses nouvelles gammes de produits et devient la référence dans le secteur des revêtements de sol pour la réduction de la pollution intérieure »
// 14 mai 2013 // 0

TarkettD’après les propos recueillis par Marie Granboulan auprès de Madame Anne-Christine Ayed, VP Recherche et Innovation.   

Tarkett, leader mondial en matière de solutions innovantes et durables pour les revêtements de sols et les surfaces de sports, s’engage activement depuis 3 ans dans l’amélioration de la qualité de l’air intérieur. Désormais, l’ensemble de la gamme des produits Tarkett présente des niveaux d’émissions de Composés Organiques Volatils (COV) 10 fois inférieurs aux standards européens en vigueur. Plusieurs années de recherche et développement ont donné naissance à des formulations innovantes et une optimisation des procédés de fabrication.

 

Précurseur sur la réduction des émissions de COV

Alors que de nombreuses normes et réglementation sur la pollution de l’air extérieur sont définies, les pollutions intérieures sont aujourd’hui normalisées de façon hétérogène. En particulier aucune norme ne s’impose aux fabricants de meubles ou de revêtements de sol, l’air intérieur pouvant s’avérer de fait bien plus pollué que l’air extérieur. Seule l’Allemagne définit un seuil pour les émissions de COV à 1 000 µg/m3. Faisant référence à ce seuil et à des études scientifiques sur l’impact des émissions de COV sur la santé, Tarkett s’est fixé en 2010 l’objectif de proposer des émissions de COV de moins de 100 µg/m3 sur l’ensemble de ses gammes de produits, ce qui représente 10 fois moins que l’indication la plus contraignante ! Le challenge était grand : il s’agissait d’aligner 26 usines produisant des revêtements de sol tels que parquets en bois et stratifiés, sols souples en PVC ou linoléum, à ce nouveau seuil en moins d’un an.

Le résultat est au rendez-vous : tous les produits du Groupe affichent désormais des émissions de COV inférieurs à 100µg/m3. La concurrence cherche à s’aligner… et Tarkett est invité à présenter sa démarche aux experts de la commission européenne.
Certains produits affichent même des taux d’émissions de COV inférieurs à 10µg/m3.

 

Des initiatives gagnantes devenues un réel avantage concurrentiel

Dans un contexte d’inflation des prix des matières premières, Tarkett est parvenu à maintenir ses prix de ventes sur l’ensemble des nouvelles gammes de produits… et les ventes ont progressé de 32% en Europe de l’Est notamment, démontrant l’intérêt des clients pour des produits respectueux de l’environnement.

Tarkett s’est engagé depuis plusieurs années dans une stratégie environnementale ambitieuse avec pour objectif de concevoir de manière éco-efficace des produits et solutions permettant une réutilisation infinie tout en minimisant notre impact sur l’environnement[1]. De cette stratégie est née le partenariat initié début 2011 avec EPEA afin de développer des produits certifiés Cradle to Cradle®. Tarkett est ainsi la première entreprise française à proposer des produits certifiés C2C.

Dans un souci d’information et de transparence, Tarkett indique désormais les performances de ses produits sous forme d’étiquettes intégrant les pourcentages de matières naturelles et renouvelables, la proportion de matériaux recyclés ainsi que le niveau d’émission de COV.

 

Des équipes mobilisées largement et rapidement

Le chemin parcouru est très important car ce sont l’ensemble des Divisions et des usines du Groupe qui ont été mobilisées ainsi que les fournisseurs aux quatre coins du monde. Ce projet a bénéficié d’un très fort soutien du Comité Exécutif qui a placé depuis plusieurs années l’innovation au cœur de ses priorités stratégiques.

Trois chefs de projet et 50% des ressources R&D du Groupe ont été dédiés à ce programme sur le thème de l’eco-design, un des trois piliers de la stratégie innovation du Groupe. Ils ont été formés à la gestion de projet en contexte international et ont travaillé en étroite collaboration avec les usines mais aussi avec les fournisseurs pour identifier les matières premières adaptées. Ces efforts ont portés également sur les technologies et procédés de fabrication et ont générés des investissements importants dans les différentes usines du Groupe. De nombreuses  innovations ont été développées et ont donné lieu à des dépôts de brevets. De même, un partenariat avec  l’Université du Michigan a été mis en place pour étudier l’impact de la qualité de l’air intérieur sur la santé.

Ce projet ambitieux a fait naître un véritable esprit d’équipe au sein de l’entreprise et démontre la capacité de Tarkett à se mobiliser et innover en temps record. Le Groupe fait désormais figure de référence pour l’amélioration de la qualité de l’air intérieur dans le secteur des revêtements de sol et confirme sa position de leader dans le domaine du développement durable.



[1] En anglais : “Eco-effectively design products & solutions for reuse, while minimizing our impact on the environment”

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Copyright © 2012 BearingPoint. Tous droits réservés.